Mon feu se nourrit de mon eau
il est humide, donc il brûle mal,
il me balbutie des flammèches
qui ont moins d’attrait que les flammes.
Comme il peine à se faire entendre
bien souvent il se change en braise
et il fait semblant d’être calme
seulement pour masquer la fournaise
qui a pris logis dans mon âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *